Léonce Perret

De Wikipedia, la enciclopedia libre
Saltar a: navegación, búsqueda
Léonce Perret

Léonce Perret (Niort, Francia, 13 de mayo de 1880 - París, Francia, 13 de agosto de 1935)

Actor y director además de guionista, realizador y productor de películas francesas.

Léonce Perret debuta como actor en el teatro, después en el cine, convirtiéndose en realizador de numerosos cortometrajes lo que le proporciona poco a poco una fuerte presencia en el panorama cinematográfico francés. A menudo descrito como un vanguardista por su manera de realizar sus películas, supo aportar al cine francés nuevas técnicas de encuadre, de utilización de la luz y de acompañamiento musical.

Fue figura emblemática de la sociedad Gaumont hasta 1917. Se exilia a los Estados Unidos donde aporta sus conocimientos y adquiriendo al mismo tiempo una gran experiencia. Es en suelo norteamericano donde comienza a producir alguna de sus películas entre las que destaca Lest we forget (N'oublions jamais) de 1918, obra propagandística francesa que da al mundo el espectáculo de una Francia heroica y herida.

Más tarde de vuelta en Francia, realiza en 1923 Kœnigsmark que le permite adquirir cierta notoriedad en el contexto cinematográfico. En 1925, su película Madame Sans-Gêne, adaptación de la obra de teatro homónima, constituye la primera coproducción franco-norteamericana. Descubridor de nuevos talentos, Léonce Perret colaboró con numerosas estrellas francesas y norteamericanas de su época como Abel Gance, Gloria Swanson, Gaby Morlay, Arletty, Suzanne Grandais, Mae Murray o Huguette Duflos.

Filmografía[editar]

Una filmografía de Léonce Perret es prácticamente imposible, puesto que participó como actor, guionista, productor o director en más de 400 películas.[1] Las copias se encuentran principalmente en la Filmoteca Gaumont, en la Filmoteca Francesa, en los archivos de cine del Centro Nacional de Cinematografía y en algunas filmotecas europeas como el Museo de Cine Neerlandés (Nederlands Filmmuseum) en Ámsterdam.

Actor[editar]

1909

  • Judith et Holopherne/Judith y Holofernes; de Louis Feuillade
  • Le Miroir magique/El espejo mágico; de Louis Feuillade
  • Le Voile des nymphes/El vuelo de las ninfas; de Louis Feuillade
  • La Fiancée du batelier/La confianza del batelero; de Louis Feuillade
  • Au temps de la chouannerie/En los tiempos de la chouannerie; de Louis Feuillade
  • Le Bon samaritain/El buen samaritano; (película de Louis Feuillade)
  • André Chénier de Étienne Arnaud
  • La Légende de Daphné/La leyenda de Dafne, de Louis Feuillade
  • Le Festin de Balthazar/El festín de Baltazar; de Louis Feuillade
  • Molière (1909)
  • Monsieur Prud’homme fait faire sa statue/El Señor Prud'homme hace hacer su estatua
  • Le Portrait de Mireille

1910

  • Monsieur Prud’homme s’émancipe : Monsieur Prud’homme (papel interpretado por Léonce Perret)
  • Jour d’échéance : El pintor Duvaldy
  • Esther (película de Louis Feuillade)
  • La Fille de Jephté
  • Le Vertige : Doctor Ménart

1911

  • La Peau de l’ours : Henry Dorlandy
  • Fidèle (película de Léonce Perret)
  • L’Orgie romaine (A Roman Orgy)
  • Le Mariage de Zanetto : Monseigneur Le Duc
  • Le Fils de la Sunamite
  • L’Étendard
  • L’Automne du cœur : Vanesco
  • Mariage par le cinématographe o Un mariage par le cinéma : Harry Bull
  • Eugène amoureux
  • Titine et Totor : Totor, el fontanero
  • Dans la vie
  • Monsieur Prud’homme joue la comédie : Monsieur Prud’homme
  • L’Âme du violon
  • André Chénier (película 1911)
  • Les Béquilles : Le directeur
  • La Cure de solitude : Louis de Beauchamp
  • Le Haleur : Le haleur
  • Le Moïse du moulin : Julien

1912

  • Plus fort que la haine
  • Le Chrysanthème rouge : Un pretendiente
  • La Dette d’honneur
  • Marget et Benedict
  • Mystère des roches de Kador : Comte Fernand de Kéranic
  • Nanine, femme d’artiste : Pierre Voisel
  • Le Mariage de minuit
  • Main de fer contre la bande aux gants blancs : El barón de Croze
  • Main de fer : Rizzio el espía y el duque de Loze
  • L’Express matrimonial : Gontran
  • Un nuage
  • Léonce fait des gaffes : Léonce
  • Graziella la gitane : André Darnel
  • La Lumière et l’Amour : Roger Darbois
  • L’Espalier de la marquise : El marqués Roger de Cérigny
  • Un coq en pâte : Baron de Barsac
  • La Rançon du bonheur : Lugarteniente Jacques Mareuil

1913

  • Léonce voyage
  • Léonce et la bouillotte
  • Léonce à la campagne
  • Main de fer et l’évasion du forçat de Croze : El presidiario de Croze
  • Léonce en voyage de noces
  • Léonce en ménage
  • Les Épingles : Léonce
  • Un cœur de poupée : Léonce
  • Léonce et les écrevisses
  • Léonce flirte
  • Léonce veut divorcer
  • Léonce pot-au-feu
  • Léonce célibataire
  • Léonce fait du reportage
  • Léonce et Toto
  • Léonce veut maigrir
  • Léonce et sa tante
  • Léonce et son conseil judiciaire
  • Léonce papillonne
  • Léonce et Poupette
  • L’Apollon des roches noires
  • Le Homard : Léonce
  • L’Enfant de Paris : Léonce
  • Les Bretelles : Léonce
  • Léonce cinématographiste
  • Le Collier de Nini Pinson : Ferryboat
  • Les Fiancés de l’air : Jacques Mareuil
  • La Belle-mère de Léonce
  • Léonce aime les morilles
  • Léonce au château d’If
  • L’Ange de la maison : Léonce
  • Léonce a des rhumatismes

1914

  • Léonce n’est pas frileux
  • Léonce aux bains de mer
  • Léonce et les poissons rouges
  • Léonce a le mal de mer
  • Léonce a le mal d’amour
  • Léonce aime les petits pieds
  • Léonce l’est-il ?
  • Son excellence
  • Léonce veut se suicider
  • La Voix de la patrie : Capitán Paul d’Airvault

1915

  • Léonce et le bain du préfet
  • Léonce flûtiste
  • L’Autre devoir : Léonce
  • Léonce papa
  • Léonce jardinier
  • Léonce aime les Belges

1916

  • Léonce s’émancipe
  • Léonce poète
  • Je le suis : Léonce
  • C’est pour les orphelines
  • Léonce en vacances
  • Les 2000 blondes du Père Dubreuil

Director[editar]

1909

  • Molière (1909) (rodada en Berlín)
  • Pourquoi la guerre? (rodada en Berlín)
  • Le bon juge (rodada en Berlín)
  • Le berceau (rodada en Berlín)
  • Vers l’immortalité (rodada en Berlín)
  • Fanfan, le petit grenadier (rodada en Berlín)
  • Noël d’artiste
  • Le lys d’or
  • Le truc de l’antiquaire
  • L’échafaudage
  • La lettre au petit Jésus
  • Monsieur Prud’homme fait faire sa statue
  • Le Portrait de Mireille
  • Le Mystère du château des roches noires
  • La Tournée des grands ducs

1910

  • Monsieur Prud’homme s’émancipe
  • La Fille de Jephté
  • Le Vertige
  • Les Lettres
  • Mam’zelle Figaro
  • Ménages parisiens
  • L’Alibi (1910)
  • Le Bon exemple
  • Le Noël de grand-mère
  • Le Soupçon
  • Le Cœur n’a pas d’âge
  • L’Absente
  • Le Cousin de Cendrillon
  • Les Martigues
  • Les Deux douleurs
  • Les Deux hommes
  • L’Escapade de Bob
  • L’Amour guette
  • Le Baiser du pâtre
  • Les Lacs italiens
  • Le Rendez-vous
  • Le Sacrifice d’Yvonne
  • Lorsque l’enfant paraît
  • Le Bon juge
  • L’Ambition d’Agénor le Chauve
  • Bonne année
  • Le Bon Samaritain
  • Le Cheveu blanc
  • Le Crime du grand-père
  • L’Emmurée des Balkans
  • La Garde-barrière
  • Le Gardian de Camargue o Gardian de la Camargue
  • Le Jeu des amoureux
  • Jeunesse (película de Léonce Perret)
  • Mimosa (película de Léonce Perret)
  • Petite mère
  • Le Portrait ovale
  • La Sacrifiée
  • La Visite du pasteur

1911

  • La Peau de l’ours
  • Fidèle (película de Léonce Perret)
  • L’Étendard
  • L’Automne du cœur
  • Mariage par le cinématographe o Un mariage par le cinéma
  • Eugène amoureux
  • Titine et Totor
  • Dans la vie
  • Monsieur Prud’homme joue la comédie
  • L’Âme du violon
  • Les Béquilles
  • La Cure de solitude
  • Le Haleur
  • Le Moïse du moulin
  • Le Mauvais berger
  • L’Amour qui tue
  • Les Bords de la Meuse
  • Les Cascatelles du Houyoux o Rives et cascatelles du Houyoux
  • Bacchus et Cupidon
  • La Petite Béarnaise
  • Le premier pas (película de Léonce Perret)
  • Tu t’en iras, jeunesse
  • La Mine en feu o Le Feu à la mine
  • L’innocent (película de Léonce Perret)
  • La Lettre de Zézette
  • La Rose bleue
  • Nuit tragique
  • Cupidon aux manœuvres
  • Le Trafiquant
  • L’Ermite o La Paix du vieil ermite
  • Comment on les prend
  • La Pensée de l’enfant
  • On ne joue pas avec le cœur
  • Comment on les garde
  • Amour et science
  • Le Bon jardinier
  • L’Oiseau blessé
  • Le Galant notaire
  • Ces bons cousins
  • L’Amour et l’argent
  • Les Deux huissiers
  • Le Galant commissaire
  • Gisèle part en pension
  • Papa printemps
  • Voyage en Saxe
  • Le lys brisé (película de Léonce Perret)
  • Dans la vie
  • La Paix du foyer
  • Séance de spiritisme
  • L’Attentat
  • Maternité (1911) o Cœur de mère
  • Gisèle, enfant terrible
  • Le Rival de Chérubin

1912

  • Plus fort que la haine
  • Le Chrysanthème rouge
  • La Dette d’honneur
  • Marget et Benedict
  • Le Mystère des roches de Kador
  • Nanine, femme d’artiste
  • Le Mariage de minuit
  • Main de fer contre la bande aux gants blancs
  • Main de fer
  • L’Express matrimonial
  • Un nuage
  • Léonce fait des gaffes
  • Graziella la gitane
  • La Lumière et l’Amour
  • L’Espalier de la marquise
  • Un coq en pâte
  • La Rançon du bonheur
  • La Rochelle (película de Léonce Perret)
  • Les Blouses blanches
  • La Fille du margrave
  • Le Cœur et l’Argent
  • Le Tourment
  • Cœur d’enfant
  • Manœuvres à bord d’un cuirassé
  • Manœuvres d’escadre
  • Le Mariage de Suzie
  • Le Mariage de Ketty
  • La Bonne hôtesse
  • Les Chandeliers
  • Une perle
  • Laquelle ?
  • La Visite du pasteur
  • La Lumière et l’amour
  • Les Lys
  • Le Lien
  • La Petite duchesse
  • La Conquête d’Aurélia
  • La Vie à bord d’un cuirassé
  • Le Béret
  • Une leçon d’amour (película de Léonce Perret)

1913

  • Léonce voyage
  • Léonce et la bouillotte
  • Léonce à la campagne
  • Main de fer et l’évasion du forçat de Croze
  • Léonce en voyage de noces
  • Léonce en ménage
  • Les Épingles
  • Un cœur de poupée
  • Léonce et les écrevisses
  • Léonce flirte
  • Léonce veut divorcer
  • Léonce pot-au-feu
  • Léonce célibataire
  • Léonce fait du reportage
  • Léonce et Toto
  • Léonce veut maigrir
  • Léonce et sa tante
  • Léonce et son conseil judiciaire
  • Léonce papillonne
  • Léonce et Poupette
  • L’Apollon des roches noires
  • Le Homard
  • L’Enfant de Paris
  • Les Bretelles
  • Léonce cinématographiste
  • Le Collier de Nini Pinson
  • Les Fiancés de l’air
  • La Belle-mère de Léonce
  • Léonce aime les morilles
  • Léonce au château d’If
  • L’Ange de la maison
  • Léonce a des rhumatismes
  • Quatre me suffiront
  • Au fond du gouffre
  • Les Audaces de cœur
  • Sur la voie
  • Par l’amour
  • La Force de l’argent
  • Le Champion du trombone
  • Les Dents de fer
  • La Dentellière (película de Léonce Perret)
  • Les Fiancés de l’air

1914

  • Léonce n’est pas frileux
  • Léonce aux bains de mer
  • Léonce et les poissons rouges
  • Léonce a le mal de mer
  • Léonce a le mal d’amour
  • Léonce aime les petits pieds
  • Léonce l’est-il?
  • Son excellence
  • Léonce veut se suicider
  • La Voix de la patrie
  • La Tourmente
  • Le Rachat du passé
  • Les roses de la vie (película de Léonce Perret)
  • La Bretagne pittoresque
  • Sur la côte d’argent
  • L’Aventure de Monsieur Smith
  • Le Roman d’un mousse
  • Fauves et bandits
  • Mort au champ d’honneur

1915

  • Léonce et le bain du préfet
  • Léonce flûtiste
  • L’Autre devoir
  • Léonce papa
  • Léonce jardinier
  • Léonce aime les Belges
  • L’Autre devoir
  • Leur kultur
  • L’Heure du rêve
  • Léonce flûtiste
  • Léonce papa
  • Françaises, veillez !
  • France et Angleterre, for ever
  • Le Héros de l’Yser
  • Une page de gloire
  • Aimer, pleurer, mourir
  • L’Énigme de la Riviera
  • Tante Lolotte

1916

  • Léonce s’émancipe
  • Léonce poète
  • Je le suis
  • C’est pour les orphelines
  • Léonce en vacances
  • Printemps du cœur
  • L’X noir
  • L’Empreinte du passé
  • Les Deux milles blondes du père Dubreuil
  • Debout les morts !
  • Dernier amour
  • Notre pauvre cœur
  • Léonce s’émancipe
  • Les Mystères de l’ombre
  • Les Poilus de la revanche
  • Le Roi de la montagne
  • Qui ?
  • Léonce poète
  • Je le suis
  • La Fiancée du diable
  • Un mariage de raison
  • Marraines de France
  • Le Retour du passé
  • Léonce en vacances
  • Les Bobines d’or
  • L’Angélus de la victoire
  • Les Armes de la femme
  • La Belle aux cheveux d’or

1917

  • L’Esclave de Phidias
  • Devoir (película de Léonce Perret)
  • L’Imprévu
  • La main du maître (The Silent Master, rodada en Estados Unidos)
  • Folie d’amour (The Mad Lover, rodada en Estados Unidos)

1918 rodadas en Estados Unidos

  • Lune de miel imprévue (The Accidental Honeymoon)
  • N’oublions jamais (Lest We Forget)
  • Princesse voilée (La Fayette, We Come)
  • Le million des sœurs jumelles (The Million Dollar Dollies)

1919 rodadas en Estados Unidos

  • L’ABC de l’amour (A.B.C. Of Love)
  • L’Avidité (Twin pawns)
  • Etoiles de gloire (The Unknown Love)
  • La Treizième chaise (The Thirteen Chair)

1920 rodadas en Estados Unidos

  • Une Salomé moderne (A Modern Salomé)
  • L’Empire des diamants (Empire Of Diamonds)
  • La flétrissure (Tarnished Reputations)
  • L’étreinte du passé (película de Léonce Perret) (Lifting Shadows)

1921 rodada en Estados Unidos

  • Le Démon de la haine (The Money Maniac)

1922

  • L’Écuyère

1923

  • Kœnigsmark

1924

  • Madame Sans-Gêne (1924)

1926

  • La Femme nue

1927

  • Printemps d’amour

1928

  • La Danseuse Orchidée
  • Morgane la sirène

1929

  • La Possession (película de Léonce Perret)
  • Poliche (Der nar Seiner Lieber)

1930

  • Arthur (película de Léonce Perret)
  • Quand nous étions deux (1930)

1931

  • Après l’amour (película de Léonce Perret)
  • Grains de beauté

1932

  • Enlevez-moi

1933

  • Il était une fois (película de Léonce Perret)

1934

  • Sapho (película de Léonce Perret)
  • Les Précieuses ridicules (película de Léonce Perret)

1935

  • Les Deux couverts

Guionista[editar]

Léonce Perret escribió los guiones de la mayoría de sus películas. Sólo algunas películas anteriores a 1913, esto es de su época de aprendizaje, no fueron escritos por él sino que en su mayoría son obra de Louis Feuillade, su directos artístico en esta época; mientras que otros guiones de esta etapa se deben a Abel Gance, Étienne Arnaud y Marcel Lévesque, colegas suyos de la Sociedad Gaumont. De manera progresiva, a partir de 1911, Léonce Perret va obteniendo la confianza de la Sociedad Gaumont para dirigir sus propios guiones.

Más tarde, a partir de 1917, escribe muchos guiones basados en novelas, como Folie d'amour (1917), La treizième chaise (1919) o Kœnigsmark (1923). También colaboró en sus guiones con otros cineastas como Réné Champigny en Kœnigsmark o como el norteamericano Forrest Halsey en Madame Sans-Gêne.

En 1928, La Danseuse Orchidée es resultado del guion escrito por Jean-Joseph Renaud, siendo una de los escasísimas películas de postguerra en las que Léonce Perret no interviene en la escritura del guion.

Productor[editar]

Léonce Perret fue productor de buena parte de sus películas a partir de su estancia en Estados Unidos, es decir desde 1917, fundando su propia productora Perret Picture Inc. La Fayette, we come y The unknown love de 1918, así como Twin Pawns o A.B.C. of love de 1919 son algunas de sus películas producidas en los Estados Unidos.

De vuelta a Francia, tendrá la oportunidad de producir varias películas con la sociedad Franco-Film (Morgane la Sirène y Printemps d'Amour de 1927, La Danseuse Orchidée, Poliche y La Possession de 1928, Quand nous étions deux de 1930, etc.)

Referencias[editar]

  1. Filmografía de Léonce Perret en IMBd