Jean Houzeau de Lehaie

De Wikipedia, la enciclopedia libre
Saltar a: navegación, búsqueda
Jean Houzeau de Lehaie
Jean Houzeau de Lehaie.jpg
Nacimiento 6 de marzo de 1867
L'Ermitage de Mons
Fallecimiento 4 de septiembre de 1959 92 años
San Sinforoso
Nacionalidad Flag of Belgium.svg Bélgica
Campo Naturalista,
Botánico,
Acuarelista,
Gran viajero,
Prehistoriador
Abreviatura en botánica J.Houz.
Sociedades Presidente de numerosas sociedades científias de Mons
Padres Jean-Charles Houzeau de Lehaie

Jean Houzeau de Lehaie ( 1867 - 1959), fue un biólogo, botánico, pintor, historiador belga que consagró su vida al estudio de los bambúes, logrando la introducción de nuevas especies venidas esencialmente del Japón, de China, India, y su aclimatación en Bélgica dentro de su propiedad de Ermitage.

Fue creador de una revista especializada, publicado por autores (boletín periódico Le Bambou entre 1906 y 1908), durante toda su vida publicó libremente taxones de bambues rústicos y tropicales en Europa hasta la frontera climática de Noruega y en África con una perspectiva agronómica. También contribuyó igualmente en los estudios de orquídeas principalmente en Bélgica y en Francia.

Sus estudios prehistóricos incluyeron las minas neolíticas de sílex de Spiennes (cerca de Mons). Viajero infatigable por toda Europa, a sus 66 y 67 años, realizó dos expediciones etnográficas al África Occidental Francesa (AOF). Entre 1945 y 1947, editó, con fondos propios, el semanario La Solidarité paysanne defendiendo la cuestión campesina como objetivo [N 1] .

Recapitulación de principales autores y observadores de bambú antes de J.H. de Lehaie[editar]

Nombre del botánico o del observador Obra de referencia Periodo de publicación de estudio(s) de bambúes Cita por Jean Houzeau Comentario
1 Alejandro Magno -356/-323 a. C. si Según J. Houzeau la primera mención de un bambú se ve en carta de Alexandre le Grand a su preceptor Aristote. Ese hecho no es sorprendente, ya que como gran conquistador exploró el delta del Indo para estudiar flora, fauna, subsuelo e incluso crear cartas.
2 Plinio el Viejo - 23/59 ap. J.-C. Histoire naturelle fuente : Rupr.
1 Mathias de l'Obel (Lobelius)1538-1616 si Hace referencia a una bambúcea en 1571.
2 Charles de l'Ecluse 1526-1609 1601 Fuente : Rupr.
3 García da Orta (Garciam ?) 1500-1568 Colóquios dos Simples e Drogas e Cousas Medicinais da Índia (1563) 1605 (a verificar) Fuente : Rupr. Il fonde un jardin botanique sur l'île de Bombay et y expérimente la culture de plantes venant d'Europe ou d'Inde, mais aussi de Chine et d'Iran.
4 Georges Macgrave (Magravia) Historia natural de Brasil 1648 Fuente : Rupr.
5 Guillaume Pisonia (Pisonem, Wilhelm Piso, Guillaume Le Pois) 1611-1678 Histoire naturelle (1648), Différents opuscules sur la canne à sucre, le Manihot...(1660) 1958 Fuente : Rupr. Médecin, pharmacien, botaniste, né à Leyde, voyageur au Brésil. A eu Marcgrave comme collaborateur. cf. Glossaire de botanique par Alexandre Etienne Guillaume Théis.
6 Gaspard Bauhin 1560-1624 1671 (?) Fuente : Rupr. Il cite C. Bauhinum (1671). On peut supposer qu'il fait référence à G. Bauhin mais la date de publication est postmortem.
7 Georg Everhard Rumphius (Rumph.) 1627-1702 Herbarium Amboinense Entre 1741 et 1750, (35 años después de la muerte de Rumpfius) Describió más de 24 especies de bambú. Se refirió en latín Arundarbor o "árboles huecos" o o aún « Roseau arborescent » y los reagrupó en tres clases. Rumpf no utilizó el término bambú. Según él el término javanés mambu conocido desde el s. XVI designa una gramínea que tiene la forma de una varilla hueca. Sería una onomatopeya que podría coincidir con las detonaciones de un vástago hueco en el fuego.
8 Hendrik van Rheede 1636-1691 Hortus Malabaricus 1678-1703 El « Jardín de Malabar » de 12 vols. 742 plantas, 791 planchas. Trabajo etno-médico. El cuarto volumen es, en parte, dedicada al estudio de bambú y las cañas.
9 Engelbert Kaempfer 1651-1716 1712 Fuente : Rupr.
10 Johannes Burman 1907-1780 1737 Fuente : Rupr.
11 Carlos Linneo 1707-1778 El padre de la botánica moderna identificó veinte bambúes. Introdujo en el vocabulario científico el término bambú y los clasificó en la familia de las gramíneas.
12 William Roxburgh 1751-1815 Flora Indica En 1820, William Carey (1761-1834), a título póstumo, publica el primer volumen de su Flora Indica, or Descriptions of Indian Plants. En 1824, Carey edita el segundo volumen con comentarios enriquecidos de Nathaniel Wallich (1786-1854).
13 Carl Ludwig Willdenow 1788-1850
14 Karl Sigismund Kunth 1765-1812 Distribución metódica de gramíneas 1935 Alejandro Humboldt le confió la tarea de determinar su herbario. Kunth pasó 24 años de su vida en describir una parte del herbario de Humboldt y Bonpland. En homenaje de Bambusáceas, el nombre de KS Kunth se asocia con varios de bambú de América del Sur y es el autor de género Guadua.
15 Carl Ludwig Blume 1789-1862 Fuente : William Munro
16 Franz Josef Ivanovich Ruprecht 1814-1870 Bambuseae 1839 oui Primer autor linneano que hace una monografía de las bambuseas
17 William Munro 1818-1880 A Monograph of the Bambusaceae, including Descriptions of all the Species 1868 si
18 James Sykes Gamble 1847-1925 The Bambuseae of British India 1896 si El botánico inglés J.S. Gamble especializado igualmente con la flora del subcontinente indio. Fundador del Herbario de Dehra Dun, fue autor de un estudio muy detallado sobre la tribu de las Bambúseas en India y Birmania. En su obra ‘The Bambuseae of British India’ describe 117 especies de Bambúseas con 45 descripciones suplementarias de taxones indo-malayos de los realizados por el coronel Munro.
19 El barón Mitford The Bamboo garden 1879 si Uno de los primeros amateurs en reunir bambúes en su propiedad de Batsford Park (un suburbio de Londres) una gran colección de bambúes rústicos. Si para el autor "ese pequeño libro no tiene pretensiones científicas" 'según John Houzeau de L, su jardín de bambúes fue a la vez una obra muy interesante y sabia, contribuyendo en gran medida a aclarar la nomenclatura de los bambúes hasta entonces desconocido.
20 Ernest Mason Satow The cultivation of bamboos in Japan 1899 si Ese estudio del diplomático y nipólogo E. Satow comprende principalmente una traducción parcial de Nihon Chiku-fu, el famoso Manual de bambúes japoneses de Katayama Nawohito, publicado en 1885, con una nomenclatura de bambuses japoneses.
21 Auguste y Charles Rivière (padre e hijo) Le Bambou (reunidos bajo este título conjunto completo de artículos en la revista de la Sociedad de la aclimatación, titulado "Les Bambous") 1878 si Auguste Rivière (jardinero jefe de Luxemburgo) y Charles Rivière (director del Jardin de Ensayos en Hamma d'Alger) fueron los primeros autores franceses, aunque no tenían ninguna formación botánica, proponen, a partir de la observación y el estudio de los bambúes en una década, una monografía exhaustiva y razonada de la clasificación botánica de bambú, describiendo características de su tierra y vegetación sobre tierra, su cultivo, su multiplicación.
22 Sir Dietrich Brandis Indian tree (recuperación de gran parte de sus numerosos estudios botánicos de la flora de la India y de Birmania) 1906 si Encuentro casual de Jean Houzeau de Lehaie al Herbario Kew en 1906. Sir Dietrich Brandis lo alienta a seguir la investigación hacia la sistemática de bambúes. J. Houzeau es responsable del orígrn de la sistemática de bambuseas rústicas (1910)

Ensayos de cultivos de bambues en Bélgica[editar]

Colección de bambues de el Ermitage[editar]

La zona del Ermitage se sitúa en la longitud : 3° 57’ E de Greenwich, latitud : 50° 27’ N que corresponde a un punto situado un poco al norte de Winnipeg, Canadá. A comienzos de 1900, la temperatura media anual en Bélgica estaba en 10 °C, mínimo absoluto de – 20 °C y máximo absoluto de + de 35 °C. Lluvia anual 700 mm . Así Jean Houzeau de Lehaie decía que la región donde habitaba tenía clima marítimo del oeste de Europa, mas con golpes de frío siberiano, anulando el efecto temperador de la corriente del Golfo y puede haber heladas durante todos los meses del año. En 1907, por ejemplo, con heladas todos los meses, excepto agosto, perjudicial para la lignificación de jóvenes tallos de bambú[1] .

Los primeros ensayos al aire libre fueron modestos. Se iniciaron con pequeños montículo de Arundinaria japonica (Pseudosasa japonica)[N 2] cultivada en la propiedad familiar de Hyon.

Puis en 1885, lors d’un voyage familial à Blois (Francia) chez l’oncle Charles, l’astronome résidant sur les bords de la Loire pour des raisons de santé, les Houzeau achètent chez un pépiniériste blésois des Phyllostachys nigra et Ph. aurea.

En 1887, « un envoi comprenant de nombreuses espèces nous vint de M. Mazel, à Anduze (Gard) France. Depuis lors, presque chaque année, notre collection s’enrichit de plusieurs espèces ou variétés obtenues par voie d’échange, d’achat, ou reçues de correspondants qui secondent notre œuvre de vulgarisation. »[2]

Le wild garden [N 3] qui entoure la demeure de l’Ermitage représente environ 4 ha. Il comprend 50 ares de potager et le reste est constitué de bois, de pièces d’eau et de prairies fraîches et pâturées. À proximité de l’habitation de la famille Houzeau se sitúe une serre suffisamment vaste et qui contient en hiver 2000 pots et 500 espèces végétales[3] . En 1908, la collection de bambous de Jean Houzeau comprend 60 taxóns répartis dans 4 genres : Arundinaria (21 variétés), Bambusa (9), Dendrocalamus (1) et Phyllostachys (18). À la même époque il recense 104 taxons introduits en Europe (distribués dans 13 genres)[4] . Jean précise que 40 variétés ont été essayées avec plus ou moins de succès en plein air. Nous pouvons observer sur les photos prises par Jean en 1907 à l’Ermitage les touffes de bambous plantées à proximité du logis. Il s’agit notamment de géants en provenance de Prafrance plantés en avril 1905 [5]  : Ph. Bambusoides (motte de 400 kg, hauteur des chaumes 14,5 m, avec un diamètre de 7,5 cm), Ph. Mitis, (chaumes de 13,5 m, diamètre 8 cm), et Ph. Pubescens (motte en 3 pièces pesant 1200 kg, chaumes de 16,5 m, diamètre du plus gros chaume 10 cm). Les bambous tropicaux (les Bambusa, une dizaine de variétés classées à l’époque dans le genre Arundinaria et un Dendrocalamus strictus) sont installés dans la serre. Plus tard des bosquets de bambous seront installés dans la partie boisée, près des pièces d’eau et dans certains bosquets de l’exploitation agricole.

¡ Amigos de las Aves, planten bambues !

Extraído de ...

Cuando la helada se ha depositado en nuestros árboles y la tierra se endurece, las aves, que son tan útiles en los jardines, les resulta difícil encontrar refugio contra el viento. Con el follaje denso y persistente de los bambúes, especialmente Arundinaria japonica, les sirven admirablemente fr refugio. A lo largo del invierno, vemos cientos de aves nocturnas de varias especies protegidos por masivos de bambú. Así, también son inmunes a los gatos, no muerden rastrojos duros y lisos, y de rapaces cuyo vuelo es arrestado por multitud de ramitas. La planta protege el pájaro; no es en vano para él. Amantes de las aves, que hacen alimentar los mejores anfitriones de nuestros jardines en invierno, no te olvides de darles un buen refugio que los protege del frío: ¡Planta bambúes![6] !

El suelo de Mont Panisel se prestó bastante bien para implantar bambues : compuesto de arena glauconífera, con carga de arcilla (formación ypresiano superior). Grâce aux soins culturaux perfectionnés au cours d’une vingtaine d’années, les cultures de bambous de l’Ermitage se sont développées à merveille jusqu’au fatal hiver 1916-1917. « Celui-ci fut assez rigoureux pour détruire presque tous les massifs jusqu’au niveau du sol. L’hiver 1917-1918 détruisit beaucoup de jeunes repousses et l’hiver 1921-1922 fut encore bien dur pour certaines espèces ».[7] Quelle déception également y compris pour les oiseaux : alors qu’au début de 1916, « pour la première fois un vol de 4 à 500 étourneaux vient coucher dans les bambous », un an plus tard, pendant plus de 13 jours les mínima nocturnes sont inférieurs à – 10 ° C, et les trois dernières nuits atteignent – 19 ° C. Le 4 février 1917, Jean constate que « les étourneaux désertent les bambous à mesure que ceux-ci succombent au froid excessif ». Désormais il ne rentre plus au dortoir qu’une demi-douzaine d’oiseaux. « Peut être succombent-ils en grand nombre au froid, à la faim ? Après les grandes joies de ces foules, c’est, dans tous les massifs de bambous, le silence et la mort »[8]

« Quant à la riche collection de bambous tropicaux » réunie avant la guerre, elle va subir des gelées, suite au bombardement du 11 novembre 1918 des troupes du Commonwealth pour libérer la ville de Mons, après quatre ans d’occupation allemande. Des centaines de vitres de la serre volent en éclats. Cela se produit dans la matinée, peu de temps avant la signature de l’Armistice prévu à 11 heures. Huit jours après la température descend à – 9°…

L’hiver 1921-1922 fut également dur pour certaines espèces. « Il en résulte que peu d’espèces ont repris une vigueur moyenne et que la collection de plein air ne présente qu’un intérêt médiocre, si on la compare à ce qu’elle était en 1915 par exemple. »[9] . Au printemps 1922, lors de la visite guidée que nous avons déjà évoquée, Jean précise que, malgré ces déboires, il reste dans la propriété familiale quelques bosquets qui ont gardé de la vigueur : Phyllostachys viridiglaucescens, Ph. Violacens, Ph. aurea (en pleine floraison – c’est la première fois qu’il fleurit depuis son introduction en Europe qui remonte à 73 ans !), Ph. flexuosa, Sasa paniculata f. nebulosa et Fagesia nítida, Ph. henonis (qui a fleuri de 1904 à 1906). Enfin Ph. edulis rapporté de Prafrance en avril 1906 a donné un turion de 4 m en 1913. Il le cultive à titre de curiosité (il faut probablement entendre que ce bambou géant n’est pas assez envahissant en Belgique pour qu’il puisse envisager de consommer, comme le font notamment les Chinois, une partie de ses turions !).

Si l’étude des bambous va rester un des centres d’intérêt de notre naturaliste jusqu’à son dernier souffle, toutefois, la phase d’expérimentation culturale, au moins pour les bambous rustiques, est désormais terminée. Pionnier de l’introduction de nouvelles espèces, il a été relais pour la diffusion des bambous ; il continue de l’être avec générosité. Lors de cette fameuse journée, avant de clôturer par la visite de sa collection de silex taillés réunie à l’Ermitage et par la distribution de pièces de silex, Jean invite ses chers collègues « que la culture des meilleures espèces de bambous tenterait, de tenir en note [qu’il leur] en offre des divisions à venir prendre au printemps, entre le 15 mars et le 15 avril, autant que possible pendant la période de pluie. »[10]

Biografías[editar]

Selección de publicaciones[editar]

Fuentes bibliográficas[editar]

Lo esencial de esta bibliografía ha sido establecer a Jean Houzeau de Lehaie en colaboración con Clovis Pierard ca. 1958.

Tabla de siglas de revistas citadas en este artículo
Sigla Nombre de la rev. Comentarios
1 ACAM Annales du Cercle archéologique de Mons
2 BBB Bull. de la Société royale de botanique de Belgique
3 BNMB Bull. de la Société royale des naturalistes de Mons et du Borinage
4 BSDF Bull. de la Société dendrologique de France
5 DDG Deutsche Dendrologische Gesellschaf
6 La Province Journal "La Province", Mons
7 Le Bambou Le Bambou, Bull. périodique Boletín editado por Jean Houzeau de Lehaie 1906 a 1908
8 Le Jar. d'Agr. Le Jardin d'Agrément
9 Le Progrès Le Progrès scientifique, Artistique et Littéraire, Bruxelles. Revue hebdomadaire illustrée. Cesó de aparecer en mayo 1937
10 MPSALH Mémoires et Publications de la Société des Sciences, des Arts et des Lettres du Hainaut
11 PA Portugal Agricultura
12 RI Rotary International. Revue hebdomadaire du 61e district (Belgique et Grand-Duché du Luxembourg)
13 RI68 Rotary International. Revue hebdomadaire du 68e district (Bélgica y Gran Ducado de Luxemburgo)
14 SP La Solidarité Paysanne Journal hebdomadaire édité par Jean Houzeau de Lehaie de 1945 à 1947.

Publicaciones sobre bambúes[editar]

Artículos aparecidos en la revista "Le Bambou, son étude, sa culture, son emploi. Bull. périodique"
  1. Avant-propos (en tres lenguas). (1er año, No 1, 15 de enero 1906, pp. 1-6)
  2. Un Bambou peu connu (con una figura) Remarque : il s'agit du Phyllostachys edulis (id, pp. 7-14)
  3. Méthode japonaise de plantation des touffes de bambous. (Id., pp. 14-22.)
  4. Contribution à l'étude du processus de la fructification chez les bambusacées en Europe. (Id., pp. 22-36.)
  5. Une question de physiologie végétale. (Id., pp. 36-38.)
  6. Les deux Phyllostachis mitis. (Id., pp. 38-40.)
  7. Varia. Questions posees aux amateurs de bambous. (Id., p. 40.)
  8. Essai de groupement des Arundinariae, avec une planche, 15 figures. (Id., 1er año, No 2, 25 de febr 1906, pp. 51-63.)
  9. Quelques renseignements sur la résistance au froid de Bambusées dans le Midi de la France. (Id., pp. 63-67.)
  10. Varia, I, II et III. (Id., p. 68.)
  11. Renseignements concernant A. Macrosperma. Michaux. (Id., p. 69.)
  12. Un mot concernant la géographie botanique des Bambusées en Asie. (Id., pp. 70-71.)
  13. Bibliographie, 20 N°s (Id., p. 72.)
  14. Le bambou au Japón au point de vue commercial. (Id., 1er año, No 3, 15 de abril 1906, pp. 73-76)
  15. De la résistance des bambous pendant leur transport. (Id., pp. 81-84)
  16. Bambusacearum partes enumeratae secundum descriptions ordinem. (en latín, alemán, francés, inglés).(Id. (Id., pp. 86-87)
  17. Les travaux de la saison. (Id., pp. 88-91)
  18. Varia, Conserves de bamous. Fourrage de bambou. Les bambous d'Afrique (id. pp. 91-92)
  19. L'emploi des Bambous, en Belgique, dans les jardins paysagers. (Id., 1er año, No 4, 15 juillet 1906, pp. 93-102)
  20. À propos de Phyllostachys Henonis, Mitf. (Id., pp. 104-107)
  21. Liste des Bambusacées cultivées en Europe, en 1906, avec la synonymie et les noms vernaculaires. (Id. pp. 110-120)
  22. Les travaux de la saison. (Id., pp. 120-121)
  23. Varia. (Id., pp. 121-122)
  24. Bibliographie, 51 N°. (Id., pp. 122-124)
  25. Avis au lecteur (p. 125). Note sur l'indigénat des Bambous cultivés en Europe. (Id., Ire année, No des 5 et 6 décembre 1906, pp. 125-135)
  26. La question des jardiniers. (Id., pp. 136-146)
  27. Contribution à l'étude du processus de la végétation chez les Bambusacées. Planches III et IV hors-texte. (Id., pp. 146-152)
  28. Emploi de l'eau chaude en horticulture. (Id., pp. 152-155)
  29. La création d'un bois de Bambous en Belgique. (Id., pp. 155-157)
  30. Rapport sur le développement des Bambous à l'Ermitage, en 1906. (Id., pp. 157-160)
  31. Les travaux de la saison. (Id., pp. 160-161)
  32. Bibliographie : Sir Dietrich Brandis, The Bamboo garden-Freeman Mitford. (Id., pp. 163-165.) Nécrologie : Dr Ernst Pfitzer. (Id., p. 165)
  33. Contribution à l'étude du processus de la végétation chez les Bambusacées (suite). (Id., 2º año, 7-8, 30 junio 1907, pp. 171-187)
  34. Ballade d'avril. (Id., pp. 171-187)
  35. La question des jardiniers (suite). (Id., pp. 193-208)
  36. Identification : Phyl. bambusoïdes Sieb. et Zucc. = Phyl. Quillio Rivière. (Id., pp. 208-210)
  37. L'effet du froid chez les Bambous. (Id., pp. 211-216)
  38. Príncipes de culture des Bambous. (Id., pp. 216-218)
  39. Notes biologiques. (Id., pp. 218-220)
  40. Nécrologie : Sir Thomas Hambury. Sir Dietrich Brandis. (Id., pp. 220-222)
  41. Varia. (p. 222.)
  42. A nos collaborateurs. (Id. 2º año, 9-10, 30 junio 1908.)
  43. Les Floralies de Gand. (Id., p. 226.)
  44. Au Ministre de l'Agriculture de Belgique. (Id., pp. 226-227.)
  45. L'introduction, l'acclimatation et la culture des Bambous à l'Ouest de l'Europe et notamment en Belgique, con 11 planchas, V a XV. (Id., pp. 227-262)
  46. Contribution à l'étude du processus de la végétation chez les Bambusacées (suite). (Id., pp. 263-267.)
  47. A la recherche de Phyl. midularia Munro. M.S.S. in H.K. (Id., pp. 267-268.)
  48. Les engrais appliqués en pleine terre aux Bambous. (Id., p. 269.) Resumen de operaciones de 1907 y de la primavera de 1908. (Id., pp. 269-270.)
  49. Rapport sur le développement des Bambous en Belgique, en 1907, et leur état, en abril 1908, con 10 planchas, XVI a XXVI. (Id., pp. 271-294.)
  50. Varia (p. 295).
Otros estudios publicados por el autor
  1. Ava
Otros estudios aparecidos en BNBM
  1. Ava

Publicaciones sobre orquídeas[editar]

"Artículos aparecidos en BNBM, BBB, Le Jar. d'Agr., Le Progrès, RI."

  1. Les hybrides des Orchidées indigènes par les Orchidées exotiques. (Le Jar. d'Agr., III, 1924, pp. 50-52.)
  2. Note sur la dissémination des Orchidées. (Id., an. IV, 1925, No 5, pp. 72-75.)
  3. De Winterharde Orchidëen. (Het Tuinbouwblad, 1925, No 9, pp. 129-130.)
  4. Observations pour servir à l'étude de la dissémination des Orchidées indigènes en Belgique. (BBB, Tome XLVII (1re série), 1er envío, 1910, pp. 45-52)
  5. Notes sur l'évolution de la flocule spontanée de nos propriétés de Spiennes et St-Symphorien au cours des trente dernières années (1882-1912). (Id., tome LIII (2×10{{{1}}} série), 1914, pp. 119-187.)
  6. Note préliminaire sur la variation chez les Orchidées belges. (Id., tome LIX, fasc. 1, 1926, pp. 89-94.)
  7. Note nouvelle sur la variation des Ophrys belges. (Id., LX, fasc. 2, 1928, pp. 99-100.)
  8. Compte rendu de l'herborisation générale annuelle de la Société Royale de Botanique de Belgique. Tres jornadas en Mons y entorno 4, 5, 6 junio 1927 (Id. pp. 132-152.)
  9. Considérations sur la systématique et la génétique des Orchidées belges. (Id. LXI ( 1) 1928, pp. 1-8)
  10. Compte rendu de quelques herborisations dans les stations d'Orchidées de Belgique en 1928 (suite). (Id. LXII ( 1) 1928-1929, pp. 25-56.)- cette deuxième et troisième partie fait suite à l'article "Considérations sur la systématique et la génétique des Orchidées belges. Ces deux publications ont fait l'objet de tirés à part.
  11. Les variations chez les Orchidées belges. Herborisation au littoral et dans les Hautes Fagnes, en 1929, avec 4 figures. (Id., pp. 75-81.)
  12. Note sur la variation chez les Orchidées indigènes en Belgique, 4e partie (suite). Observations en Normandie et en Belgique. (Id., pp. 36-39)
  13. La variation chez les Orchidées belges. Résumé des observations faites à la suite des herborisations de 1930, en Belgique, Hollande, France et Italie. Ve partie (suite). (Id. LXIII ( 2) 1931, pp. 82-95)
  14. Les Orchidées indigènes et l'avenir de leur hybridation. (BNMB VI ( 11) 1923-1924, pp. 16-18.)
  15. Les Orchidées indigènes, plantes útiles. Sur l'action curative de certaines orchidées indigènes. (Id. VII ( I) 1924-1925, pp. 10-11.)
  16. Les Ophrys belges et leurs variations. (Id., pp. 11-13)
  17. Mimétisme et fécondation chez les Ophrys méditerranéens. (Id. VII ( IV) 1925, pp. 69-82)
  18. Note sur l'écologie des Coprins. (Id. VIII ( 1) 1925, p. 19)
  19. Observations nouvelles sur Ophrys (arachnites) fuciflora Rechb. (Id. VIII ( II) 1925-1926, pp. 58-60.)
  20. La germination des Orchidées. (Id. VIII ( III) 1926, pp. 71-72)
  21. A propos de la variation chez les Ophrys belges. (Id. X-XI, 1926-28, pp. 54-56)
  22. La variation chez les Orchidées indigènes en Belgique. (Le Jar. d'Agr., 1 ene. 1930, pp. 1-14.)Communication faite à la séance du 8 novembre 1929 du Jardin d'Agrément. Tiré à part.
  23. Quartz usagés et crayats de Sarrasin (Hábitats d'Orchidées). (Id. XXVIII, 1945-46 ( 1): 5)
  24. Les Orchidées belges. (R.I. 41, 10-VII-1948.)
  25. La culture des orchidées exotiques dans les serres d'Europe. (R.I. 201, 14-V-1938, pp. 572-577)
  26. Les Orchidées. Une planche hors-texte (diseños de J. H. de L.). (" Le Progrès ", No 22, sábado 22-VIII-1935, pp. 198-199)

Publicaciones sobre otros estudios botánicos y hortícolas[editar]

"Artículos aparecidos en BBB, BNBB, Le Jar. d'Ag., RI."

  1. Annexe aux notes sur l'évolution du sol, de la flore et de la faune de notre terrain expérimental. (Une br. 4 p. Décembre 1916.)
  2. Écologie végétale. Observations sur la vitalité de Cyclamen neapolitanum. (Le Jar. d'Ag., II, 1923, p. 55.)
  3. Contribution à l'enquête sur les effets du refroidissement survenu dans la nuit du 9 au 10 avril 1923. (Id., pp. 88-92.)
  4. Recherches sur l'interdépendance évolutive de la flore, de la faune et du sol. (Id., pp. 98-104.)
  5. Annexe aux notes sur l'évolution du sol, de la flore et de la faune de notre terrain expérimental. (BBB., pp. 1-4.)
  6. Contribution à la codification de l'étude de la flore indigène. (Id., Tome LIII, fasc. 1, 1925, pp. 9-10)
  7. Note sur le rôle des Rubus dans l'évolution générale. (Id., pp. 27-31)
  8. Louis Magnel 1863-1930 (con un retrato). (Id., Tomo LXIII, fasc. 1, 1930, pp. 7-10)
  9. Note sur la floraison prématurée chez certains végétaux ligneux. (Id., pp. 43-44)
  10. Note préliminaire sur la variation chez Bégonia bulbeux hybride et Cyclamen de Perse cultivés dans une atmosphère surozonée artificiellement. (Id., pp. 44-45)
  11. Notes sur l'évolution du sol, de la flore et de la faune de nos régions. (BNMB IV ( 1) 1921, pp. 23-28)
  12. Les cultures fortuites. (BNMB IV ( 11) 1922, pp. 34-36)
  13. Écologie végétale : quelques exemples d'endurance. (Id. p. 59)
  14. Note sur Cyclamen Persicum. (Id. p. 64)
  15. A propos de pollinisation. (Id. p. 65)
  16. A propos de l'Exposition de Welwitschia mirabilis au ,jardin Botanique de l'État. (Id., pp. 106-110.)
  17. Note préliminaire sur la variation chez le Bégonia bulbeux hybride et le Cyclamen de Perse cultivés dans une atmosphère surozonée artificiellement. (Id., T. XI et XII, 1928-1930, pp. 107-109.)
  18. La culture industrielle du Bégonia tubéreux. (Id., pp. 109-111.)
  19. Note sur la plantation des terrils de charbonnages. (Id., T. XIIIet XIV, pp. 132-133.)
  20. Les plantes parasites. (Id., T. XXXI, 1948, No 6, pp. 47-51.)
  21. Amaryllis vittata. L. ou Hippoestrum vittatum. (Id., p. 60.)
  22. Note sur la dispersión de Crassula muscosa Schoenland, Tillae muscosa. L. (BNMB XXXIV, 1951 ( s 5-6): 46)
  23. Le Gui. (R.I. 21, 21-11-1948, pp. 15-18)
  24. Le Sagoutier. (R.I. 50, 11-IX-1948)
  25. Les Ficus étrangleurs (Figuiers) (R.I. 208, 2-VII-1938)
  26. Sur la Fagne. (R.I. 49, 11-VII-1936, pp. 31-33)
  27. L'ornementation hivernale des parcs et des jardins. (R.I. 49, 5-XII-1953)
  28. Les Eucalyptus. (R.I. 49, 4-XII-1954)

Publicationes sobre agricultura y cultivos forestales[editar]

"Artículos aparecidos en BBB, BNBB, Le Jar. d'Ag., RI."

  1. Le négoce et la culture en A.O.F. (R.I. 117 del 10-X-1936)
  2. L'évolution du régime terrien en Europe centrale depuis un quart de siècle. (R.I. 157 del 10-VII-1937.)
  3. Colonisation agricole de peuplement au Congo. (R.I. 174, 6-XI-1937, pp. 572-578.)
  4. Agricola. (R.I. 215, 20-VIII-1938.)
  5. Discipline Agraire. La Morale, la Mystique, les Devoirs et les Droits du Prolétaire laboureur considérés comme les bases du Statut démocratique agraire. (Conferencia dada en " Rotary-Club " de Mons, el 13 de enero de 1939. Un folleto de ocho páginas, Mons, Imprimerie du Journal " La Province ", 1939)
  6. Sur la Fagne. (R.I. 49, 11-VII-1936, pp. 31-33.)
  7. Benelux agricole. (R.I. 97 & 98, 6 y 13-VIII-1949 & 103, 17-IX-1949)
  8. A propos d'agriculture en Uruguay. (R.I. 201, 4-VIII-1951.)
  9. La forêt, naissance, développement, rôle. (R.I. 208, 22-IX-1951.)
  10. La forêt. (R.I. 30, 24-VII-1954)
  11. De 1945 à 1947, Jean HOUZEAU DE LEHAIE édita un journal hebdomadaire qui était sa propriété personnelle : " La Solidarité Paysanne ". Publicó cientos de artículos en este cuerpo que atrajo hasta 7.000 ejemplares. El objetivo era defender a los agricultores económica y políticamente
  12. De 1948 à 1949, fue redactor de la " Page Agricole " del diario " La Province ", Mons

Publicaciones sobre la prehistoria[editar]

"Estudios aparecidos en la BNBM"

  1. Carrière Hélin, Spiennes. Les galeries préhistoriques. Affleurement du paléolithique à Spiennes. (BNMB IV ( 4) 1922, pp. 71-78)
  2. La recherche des documents de la préhistoire de l'homme. (Id., pp. 79-87; ver también BNMB V ( 1); 13)
  3. Note préliminaire sur les ateliers de l'industrie néolithique spiennienne, à Baudour (Douvrain). (BNMB V ( 2) 1922-23, pp. 20-23)
  4. Divisions principales des industries lithiques. (Id., pp. 24-27.)
  5. Note sur les fouilles et récoltes de silex taillés, à Douvrain. (BNMB V ( 4): 42-44)
  6. Quelques indications de découvertes faites à Jurbise. (BNMB V ( 5): 1923, p. 63)
  7. Présentation de quelques armes et outils paléolithiques provenant du gravier de base du quaternaire de la Carrière Hélin, à Spiennes. (BNMB VI ( 1): 1923, pp. 8-9)
  8. Les silex taillés des alluvions pontiennes du Puy Courny (Cantal) par le Dr Capitan. (BNMB IX-X 1926-28, pp. 43-45)
  9. L'affaire de Spiennes (Lequeux) (avec une figure). (Id. pp. 47-54)
  10. Quelques remarques à propos d'un maxillaire inférieur humain d'âge néolithique. (Id. pp. 63-64)
  11. A propos de la note de M. De Sailly sur les silex à crochets. (2 figuras) (BNMB XI-XII, 1928-30, pp. 54-56)
  12. Note sur la taille du silex à Spiennes. Una plancha. (Id. pp. 64-67)
  13. Une pierre du lit dit Touch. (Id. p. 105)
  14. Note relative à une arme en silex blond du Grand-Pressigny trouvée, en 1864, Spiennes (Bélgica) una plancha. (Id., p. 106)
  15. A propos de Glozel. (Id., pp. 111-113)
  16. Fouilles à Morlanwelz. (Id., p. 113)
  17. Préhistoire et protohistoire. A propos de recherches. (BNMB XIII-XIV, 1930-1932, pp. 67-78.)
  18. Résumé des découvertes archéologiques faites dans le Hainaut en 1930-32. (Id., pp. 90-93.)
  19. Le matériel lithique préhistorique. Note sur une méthode de récolte. (Ann. du Congrès de la Fédération Archéologique et Historique de Belgique, 1930, pp. 185-187.)
  20. Une nécropole gallo-romaine sur le territoire de Mons. (BNMB XV-XVI, 1932-34, p. 168.)
  21. Visite à la carrière Hélin, le 22 septembre 1933. (Id., pp. 186-188.)
  22. Visiteurs de marque. (BNMB XXIX-XXX, 1946-47, 2: 14.)
  23. Comparaison entre certaines coutumes et certains fabricats contemporains de la civilisation nègre et leurs équivalents d'Europe occidentale, d'âges divers. (Id., pp. 54-59)
  24. Les faux en préhistoire. (BNMB XXXII, 1949, 8: 66-68)
  25. Préhistoire et culture. (BNMB XXXIII, 1950, 1: 7-10)
  26. Les causes humaines et extra-humaines des déplacements, des détériorations, des fractures du matériel lithique examinées au point de vue de l'anthropologie préhistorique (BNMB XXXIII, 1950, 3: 16-18)
  27. Note sur le Musée de préhistoire de Mons. (Id., 5: 31-33)
  28. Le Mégalithe de Saint- Symphorien. Le Mégalithe d'Aulchin. La Bosse d'el Tombe à Givry. (Id., 7- 8: 55-57)
  29. Bosse d'el Tombe à Givry. Avec un plan des lieux. (BNMB XXXV, 1952 ( 3-4): 33-41.) (1)
  30. Rapport sur des découvertes récentes faites à Givry. (ACAM 61 (2 ) 1949, pp. 127-130)
  31. Constatations récentes faites dans les mines néolithiques de silex au Camp à Cayaux de Spiennes. (BNMB XXXII, 1949 ( 4): 33-36)
  32. Chemins préhistoriques et leurs relations avec les monuments mégalithiques et les pèlerinages (extraido de estudio por Charles-L.-A. Houzeau de Lehaie. Parte relativa en Bavai-Mons-Hautmont (Nord) France, 1914. BNMB XXVII, 1944-45 ( 3-4): 18-28
  33. Même titre, plus la biographie de Charles-Léon-Alfred Houzeau de Lehaie. (ACAM 61, 1948)
  34. La civilisation noire animiste en Afrique Occidentale Française. (R.I. 113, 12-IX-1936, pp. 12-14)
  35. Le Musée préhistorique du Centenaire (Mons). (R.I. 154, 19-VI-1937, pp. 19-21)
  36. D'où vient la civilisation européenne ? (R.I. 172, 23-X-1937, pp. 511-515)
  37. Pourquoi l'évolution de la civilisation méditerranéenne a-t-elle marché plus vite que celle de toutes les autres parties du monde ? (R. I. 183, 8-1-1938, pp. 41-43)
  38. Coutumes animistes et anthropophagie rituelle effective au Soudan, A.O.F. Excursion chez les Dogons. (R.I. 149, 30-IV-1938, pp. 517-519.)
  39. Excursion à Spiennes. (R.I. 209, 9-VII-1938, pp. 61-65)
  40. Mise en valeur éducative, instructive et touristique des mines néolithiques de silex de Spiennes. (R.I. 221, 1-X-1938, pp. 390-391)
  41. A propos des mines néolithiques de Spiennes et d'ailleurs. (R.I. 249, 15-IV-1939, pp. 466-468)
  42. Les mines néolithiques de Spiennes. (R.I. 256, 3-VI-1939, pp. 715-717)
  43. La secte des Aïssaouas. (R.I. 259, 24-VI-1939, pp. 821-822)
  44. Comparaison entre les aspects de la civilisation actuelle des Noirs d'Afrique et les phases du passé de la civilisation européenne. (R.1. 68 ( 6) 11-VIII-1956, pp. 321-327)
  45. Parallèle entre l'anthropophagie actuelle en Afrique comparée à celle de la préhistoire en Europe. (R.I. 68 ( 18) 3-XI-1956, pp. 976-977)
  46. La métallurgie indigène du cuivre au Congo Belge avant la conquête blanche. (R.I. 68 ( 24) 15-XII-1956, pp. 1362-1364)
  47. Anthropophagie rituelle. (R.I. 68 ( 30) 26-1-1957)
  48. Mœurs et coutumes des Bantous. (R.I. 277, 21-X-1939, p. 438)
  49. Comparaison entre des aspects de la civilisation actuelle des Noirs d'Afrique et des phases du passé de la Civilisation européenne. (BNMB XXXIX, 1956 (7-8 ): 38-53)
  50. Note sur dix Pombos recueillis en Guinée Française, A.O.F., avec nombreuses illustrations. (Le Progrès 28, sábado 16 nov. 1935, pp. 459-467)
  51. Essai de comparaison entre certaines manifestations de la civilisation de l'Afrique Occidentale Française et la civilisation blanche préhis torique. # Six illustrations. (Le Progrès 19, sábado 3-VIII 1935, pp. 88-90)
  52. L'évolution de la représentation de la figure humaine autour de la Méditerranée. (R.I. 113, 26-XI-1949, pp. 22-23)
  53. La villa romaine de Saint-Symphorien. Début des fouilles méthodiques. (R.I. 173, 20-1-1951, p. 24)
  54. Le chemin préhistorique de Saint-Symphorien à Dompierre, près d'Avesnes. (R.I. 220, 15-XII-1951, p. 25)
  55. Renseignements sur la Bosse d'el Tombe, de Givry. (R.I. 209, 29 septiembre 1951, p. 22)
  56. Renseignements sur le Mégalithe de Saint-Symphorien. (Id., p. 23)
  57. Le Mégalithe de Saint-Symphorien. Le Mégalithe d'Haulchin. (R.I. 212, 20-X-1951, pp. 32-33)
  58. L'état des fouilles à Givry. (R.I. 216, 17-XI-1951, p. 33)
  59. Découverte préhistorique faite à Jemappes. (R.I. 224, 12-1- 1952, p. 31)
  60. La Bosse d'el Tombe, à Givry. (R.I. 232, 8-111-1952, p. 36)
  61. La découverte d'un dolmen en Belgique. (R.I. 253, 2-VIII-1952, p. 27)
  62. Le trésor romain, en bronze, de la sablière de Givry. (R.I. 261, 27-IX-1952, p. 40)
  63. Un bracelet mérovingien en bronze. (R.I. 9, 28-II-1953, p. 28)
  64. Existe-t-il encore des Néanderthaloïdes ? (R.I. 16, 18-IV-1953, p. 41)
  65. Quelques traits de moeurs exotiques. (R.I. 10, 6-111-1954)
  66. A propos de préhistoire. (R.I. 34, 21-VIII-1954, p. 23)
  67. Les Iguanodons de Bernissart (una figura) (R.I. 27, 3-VII-1954, pp. 32-36)
  68. Le Musée de préhistoire de Mons et la genèse du groupe des fouilleurs de Mons. (R.I. 38, 18-IX-1954, p. 26.)
  69. Parallèle entre certains styles de céramique actuelle d'A.O.F. et de céramique ancienne d'Europe (préhistorique). (" Jeune Afrique ", Elisabethville, B.P. 523, 4º año ( 13), oct.-dic. 1950, pp. 15-17)
  70. Comparaison entre l'évolution humaine en Afrique Occidentale Française et en Europe Occidentale (folleto de 43 pp., sin lugar, sin fecha. Edición especial para el Boletín de la Real Sociedad Belga de Antropología y Prehistoria, 1955)
  71. Note sur l'éclateur par pression appartenant à l'époque néolithique. (Bul. Soc. Royale d'Anthr. et de Préhist. 44: 131, 1929)
  72. Note sur une méthode de récolte du matériel lithique à la surface et ses conséquences. (Fédération Archéologique et Historique de Belgique XXVIII: 57 y 185-197, Anvers, 1930)

Publicaciones sobre zoología[editar]

Artículos aparecidos en BNMB
  1. Contribution à l'étude des mœurs de la Couleuvre à collier (Coluber torquatus, Merc.) dans le centre de la France. (BNMB III (1): 1920-1921, pp. 13-16)
  2. Les étourneaux à l'Ermitage (Turdus sturnus) (BNMB III ( 1): 1920-1921, pp. 16-20)
  3. Les papillons, fleurs animées. (BNMB VIII ( 4): 1926, pp. 93-94)
  4. L'Hydre grise (Hydra grisea. L.). (BNMB IX y X, 1926-28, pp. 57-58)
  5. A propos d'un Héron bagué. (Id., pp. 61-63)
  6. Observation d'une variation chez le moineau domestique (Passer domestiqua L.) (BNMB XI y XII, 1928-30, p. 68)
  7. A propos de Nonagraria. (Id., p. 101)
  8. Combat entre un frelon et deux araignées. (Id., pp. 113-114)
  9. Observations sur les facultés mentales des animaux. (BNMB XIII y XIV, 1930-32, p. 128)
  10. Les Criquets dans le Nord de l'Afrique. (Id., pp. 199-200)
  11. Augmentation de la taille des abeilles. (BNMB XV y XVI, 1932-34, p. 220)
  12. Mœurs canines. (BNMB XXXVII, 1954, p. 48)
  13. Quelques observations de mimétisme. (A Mun, Côte d'Ivoire, le 29-IV-1934.) (BNMB XXVII, 1944-45 ( 5): 36-38)
  14. Ornithologie. (BNMB XXVIII, 1945-46 ( 2): 16)

Viajes[editar]

"Artículos aparecidos en BNMB & LP"

  1. En Afrique Occidentale Française. (BNMB XV y XVI, 1932-34, pp. 203-219)
  2. En Afrique Occidentale Française. (LP, entre 20-IV-1933 al 10-VI-1933)
  3. En Afrique Occidentale Française. (LP, entre 18-111-1934 al 10-VI-1934)
  4. Dangers et attraits de l'Afrique tropicale. (R.I. 241 18-11-1939, pp. 220-221.)
  5. Les souks de Marrakech. (R.I. 255, 27-V-1939, pp. 689-693)

Varia[editar]

Artículos aparecidos en BNMB, LP, R.I.
  1. L'histoire de la signature (con facsímiles). (LP, 4-VIII-1952)
  2. Biographie de Charles- Joseph de Marbaix, Conseiller à la Cour Souveraine de Hainaut (1735-1811). (ACAM 62, 1955, pp. 217-241)
  3. Fidéicommis Warlu, 1598-1794. (LP, 17, 21, 22 y 25 mayo 1951)
  4. Le Bambou, instrument de crime et de supplice. (Le Bambou, son étude, sa culture, son emploi. Bull. périodique, ler año, No 3, 15-IV-1906, pp. 84-86)
  5. Projet d'organisation à Mons d'un Musée régional. (BNMB II ( 1) 1919-1920, pp. 46-48)
  6. Les arbres fétiches de la Belgique. (BNMB V ( 5) 1923, pp. 64-68)
  7. Comment voir sans lunettes lorsqu'on a de mauvais yeux. (BNMB IX-X, 1926-28, p. 58)
  8. En furetant dans une vieille bibliothéque. (BNMB XIII-XIV, 1930-32, pp. 218-219)
  9. La légende de l'arbre qui se suicide (en Senegal, 3-IV-1933) (BNMB XXVIII, 1945-46, No 3, pp. 23-26)
  10. Daïkokou. (BNMB XXXVI, 1953, (9 - 10) p. 80)
  11. Qu'est-ce qu'un nez d'orage? (con una figura). (BNMB XV-XVI, 1932-34, pp. 291-292)
  12. L'abrasion du froment. (BNMB XXVIII, 1945-46, No 6, pp. 47-49)
  13. La fabrication de la soie naturelle. (BNMB XXIX-XXX, 1946-47 ( 11); 92-95)
  14. Observations hibernales, concernant la flore et la faune, faites dans le jardin de l'Ermitage Saint-Barthélemy, à Mons. (BNMB XXXII, 1949 ( 6): 54)
  15. Quelques considérations sur le cycle de l'énergie. (BNMB XXXIII, 1950 ( 7, 8, 9, 10): 51-56, 63-68)
  16. L'arbre de la Liberté. L'arbre du bois de Mons. L'arbre de M. Le Tellier. (R.I. 10, 8-IX-1956, pp. 512-513)
  17. Les tribulations d'un petit forestier. (Bull. de la Ligue des Amis de la Forêt de Soignes, Xº año, N° 3, 1929)
  18. A propos de sourciers. (BNMB XI-XII, 1928-1930, p. 105)
  19. Le cimetière militaire de Saint-Symphorien. (R.I. 9, 1-IX1956, pp. 461-464)
  20. Le musc. (R.I. 275, 7-X-1939, p. 3790)
  21. Le Musée africain de Quaregnon. (R.I. 265, 29-VII-1939, p. 147)
  22. Discours prononcé aux funérailles. du Dr Georges Quignon. (BNMB XXXVIII, 1955, pp. 43-44.)Cf., en otro, BNMB, entre el 15-V-1925 y 20-IV-1945, periodo durante el cual J. H. de L. ejerció la presidencia de la Sociedad, reportes, alocuciones, discursos presidenciales

Le rôle international des auberges de jeunesse. (R.I. 91, 25-VI-1949)

  1. Le cycle de l'énergie. (R.I. 119, 125, 126, 127, 129, 130, 131 de 7 enero, 18 y 25 febrero, 4, 18 y 25 marzo, 1 abril 1950)
  2. L'apprentissage de la liberté. (R.I. 135, 29-IV-1950)
  3. La variation au sein de l'espèce. (R.I. 157 y 158 de 30 sept. y 7 oct. 1950)
  4. Le Musée montois de la police judiciaire. (R.I. 161 del 28-X-1950)
  5. L'évolution de la signature en Hainaut (a partir del s. XVI) (R.I. 194 del 16-VI-1951)
  6. Recherches concernant notre lointain passé. (R.I. 212 del 20-X-1951)
  7. Hygiène. La stomatite aphteuse. (R.I. 220, 224, 233 del 15-XII-1951, 12-I y 15-III-1952)
  8. Déclaration des droits de l'homme. (R.I. 248, 20-VI-1952)
  9. Génétique. (R.I. 248, 20-VI-1952)
  10. Solstice ou équinoxe. (R.I. 250, 12-VII-1952)
  11. Exemple d'écriture runique encore usitée en Flandre. (R.I. 259, 13-IX-1952)
  12. Trois demi-noix de " Lodoicea Schechellarum " à Mons. (R.I. 273, 20-XII-1952, pp. 33-35)
  13. L'imprimerie à l'école. (R.I. 50, 12-XII-1953, pp. 33-34)
  14. L'arbre du Bois-là-Haut. (R.I. 13, 27-111-1954)
  15. Allons au Paradis ! (R.I. 13, 27-111-1954)
  16. Simonoséki (Asuntos de familia) (R.I. 22, 29-V-1954)
  17. Malvé (nota histórica) (R.I. 31, 31-VII-1954)
  18. Le Musée du Ribaury à Renipont (Lasne), Brabant. (R.I. 39, 25-IX-1954)
  19. Les modernes Vikings ou la croisière scientifique. (R.I. 41, 9-X-1954)

Léxico de términos botánicos y hortícolas utilizados en ciertos artículos no beneficiados por estar en internet[editar]

Referencias[editar]

  1. Le Bambou, Bull. périodique 9-10, 30 junio 1908, consagrado a « L’introduction, l’acclimatation et la culture des bambous à l’Ouest de l’ancien continent et notamment en Belgique », Cáp. VI – « Le climat de la Belgique », p. 252-253.
  2. Ibid., Chapitre VII, « Exposé de nos essais en Belgique », p. 253
  3. Ibid., n° 5 et 8, 15 décembre 1906, La question des jardiniers, p. 138.
  4. Ibid., n° 4, 15 juillet 1906, Liste des Bambusacées cultivées en Europe en 1906 avec la synonymie et les noms vernaculaires, pp. 110-120.
  5. Ibid., n° 9 et 10, photographies reproduites in « Rapport sur le développement des Bambous en Belgique et leur état en avril 1908 », pp. 271 à 294.
  6. Le Bambou, Bull. périodique 7-8, 30 junio 1907, p. 222.
  7. HOUZEAU de LEHAIE, Jean, Excursion 13 de julio 1922 », id.
  8. Extrait du Bull. des Naturalistes de Mons et du Borinage III – I (1920-1921) en la rev. Bambou.
  9. HOUZEAU de LEHAIE, Jean, « Excursion du 13 juillet 1922 », Bull. des Naturalistes de Mons et du Borinage IV-IV, julio, agosto, septiembre 1922, p.76.
  10. Id. p.77.

Archivos Jean Houzeau de Lehaie[editar]

  1. La mayor parte de esta sección y documentos insertados en este artículo proviene de los « fondos documentales Jean Houzeau de Lehaie » clasificado y archivado en el Ermitage de St-Barthélemy de Mons et appartenant à monsieur Claude Houzeau de Lehaie (sobrino nieto del naturalista) y de madame Houzeau de Lehaie su esposa.
  2. Las denominaciones de taxones de Bambuseas figuran entre paréntesis correspondiendo a la nomenclatura francesa. cf. J-P DEMOLY, Bambous en France, Index synonymique commenté des Bambusées et autres plantes à chaumes ligneux cultivées en France métropolitaine, editó el autor, 1996,77p.
  3. La forme paysagère de l’Ermitage s’inscrit bien dans le courant du " Wild Garden " anglo-saxon de la période 1880-1930. Ne souhaitant probablement pas pratiquer une horticulture intensive, Jean réalise un véritable métissage des bambous et autres plantes exotiques rustiques avec les espèces locales, et fait cohabiter harmonieusement des formes agricoles, naturelles et jardinières.

En el Ermitage de Saint-Barthélemy (Mons)[editar]

  • Correspondencia de Jean Houzeau de Lehaie J.Houz.
  • Manuscritos de sus artículos
  • Artículos, publicaciones y ediciones a cuenta del autor
  • Álbumes de sus fotografías
  • Sus carnets de viaje
  • Sus memorias
  • Sus acuarelas (representan principalmente el Hermitage, de su Bambusetum bambúes rústicos, orquídeas de Bélgica, Francia e Italia)
  • Algunas acuarelas de Lady Katharina Brandis (bambues de l'Ermitage, Dehra-Dun)
  • Su biblioteca botánica (libros y artículos, sus traducciones de especialistas japoneses de bambúseas)

En el Museo de historia natural de Mons[editar]

  • Musée d'histoire naturelle de Mons
  • Su Museo africano : importante colección de objetos reportados en sus dos expediciones a África (193x-193x). Esa colección no está actualmente accesible al público.

En EE. UU.[editar]

  • Informe escrito a mano acompañado de veinte fotografías, enviadas en septiembre de 1907 a la Conferencia Internacional de aclimatación de plantas (Nueva York). Fotografías, manuscritos y originales están en la Fundación Smithsonian. Los ocho capítulos de 'La Introducción, la aclimatación y la cultura de bambú del oeste del viejo continente, en particular de Bélgica resume todos los experimentos, observaciones y estudios de John Houzeau y se publica también en el último número de Bambou

Abreviatura[editar]

La abreviatura J.Houz. se emplea para indicar a Jean Houzeau de Lehaie como autoridad en la descripción y clasificación científica de los vegetales. (Véase el listado de todos los géneros y especies descritos por este autor en IPNI).

Enlaces externos[editar]